En cette fin d'année scolaire, je vous donne enfin quelques nouvelles d'Antoine.

Il a terminé la classe de 5e brillamment avec d'excellentes notes et les encouragements de ses professeurs. Il va de soi qu'il passe en 4e.

Au niveau comportement, pas grand chose à signaler. Juste un peu trop de participation orale à certains cours.

En anglais, matière où il est très fort, il a tendance à lever le doigt systématiquement, même qd c'est un autre élève qui est interrogé, et à s'impatienter s'il n'est pas interrogé. Nous avons dû expliquer à Antoine que cela pouvait déranger les autres élèves et la prof, chose dont il n'avait bien sûr pas conscience. Nous lui avons également proposé pour limiter ses interventions de les comptabiliser et de ne pas lever le doigt plus de 5 fois par cours. Cela a très bien fonctionné.

L'autre petit problème, c'est qu'il ne supporte pas de voir un mot mal orthographié. Or certains profs font des fautes d'orthographe au tableau (si, si !). Il ne pouvait donc pas s'empêcher de les leur signaler pour qu'ils les corrigent, ce qui n'a pas plu à l'un d'eux. Là aussi, il a fallu expliquer à Antoine pourquoi ça pouvait déranger l'enseignant d'être repris ainsi devant les autres élèves. Bien sûr il était à 100 lieues de penser que cela pouvait être désagréable pour le prof et pourquoi !

Son AVS l'a accompagné 10h par semaine comme prévu et il s'est confirmé qu'elle était sympathique et compréhensive. Elle a surtout servi de secrétaire, en particulier en maths où Antoine n'a pas encore bien pris l'habitude d'utiliser les signes mathématiques sur son ordinateur.

Il a continué à utiliser son ordinateur comme les années précédentes, mais cette année, nous n'avons pas eu besoin de scanner le workbook d'anglais car Antoine a fait l'effort d'écrire directement dedans. Cela a été possible car il y a peu à écrire dans un workbook et il a découvert qu'on pouvait écrire en faisant bouger surtout les doigts et moins le poignet et le bras, ce qui est moins fatiguant. Cela donne une écriture minuscule qui demande à être améliorée, mais les profs trouvaient que ce n'était pas plus difficile à lire que celle de certains élèves. 

En Maths, Antoine a continué à faire la géométrie manuellement, ce qui lui coûte beaucoup moins qu'avant en énergie. 

Le prof de sport s'est révélé formidable, très à l'écoute de ses difficultés et sachant adapter ses exigences. Cela fait du bien de rencontrer quelqu'un d'humain, c'est plutôt rare, surtout en sport où nous avons eu beaucoup d'expériences difficiles. Cela fera certainement sourire Cyril, l'ancien AVS d'Antoine, s'il me lit !

La principale difficulté d'Antoine, c'est la mise au travail à la maison. Il a de plus en plus de mal à se mettre aux devoirs, que pourtant il parvient à faire très rapidement et souvent seul. Nous avons donc mis en place un tableau de comportement mais ça n'a pas suffit en fin d'année. Antoine "oubliait" de faire certains devoirs. Quant à apprendre ses leçons, cela se passait au lit juste avant de s'endormir ou le matin juste avant de partir. Nous envisageons donc à la rentrée prochaine qu'il reste le plus possible à l'étude quand il y en a. Nous négocierons avec le collège la possibilité qu'Antoine reste après le dernier cours s'il n'a pas d'heure de permanence dans la journée, soit au CDI ou autre salle. En effet, quand il est en permanence, Antoine fait tout son travail beaucoup plus facilement qu'à la maison puisqu'il n'a rien d'autre à y faire ! A condition qu'il ait bien son casque anti-bruit, sinon il ne peut pas rester en permanence.

Ce casque réducteur de bruit lui a été très utile tout au long de l'année, surtout aux cours où les élèves sont plus dissipés. Il lui suffisait de le mettre dans ces moments-là et de l'enlever dès que la classe devenait plus calme. Le bruit était auparavant une source d'énervement qui pouvait entraîner un comportement difficile, ce casque a donc contribué à éliminer ce facteur de risque.

Au niveau activité extra-scolaire cette année, Antoine était inscrit à un atelier théâtre. Il s'y est beaucoup amusé et a très bien joué dans une petite pièce qu'a écrite l'animatrice. Il récidivera donc avec le même groupe à la rentrée.

Nous avons fait une découverte importante il y a quelques mois. La marche à pied fatigue beaucoup Antoine. J'avais mis ça de côté ayant d'autres priorités mais j'ai commencé à explorer les pistes possibles. Antoine est plutôt hypotonique mais il y avait une autre raison à cette difficulté. Une amie pédiatre m'a conseillé pour commencer de consulter un podologue et elle a bien fait : Antoine a les pieds plats et une jambe plus courte que l'autre ! Comment se fait-il que personne n'y ait pensé plus tôt ? Depuis, il a donc des semelles orthopédiques avec talonnette dans ses chaussures ... et ça nous change la vie ! Essayez donc de marcher avec une jambe plus courte. J'ai essayé et je me suis rendue compte à quel point c'était difficile et fatiguant. Et bien, avec ses semelles, Antoine est maintenant capable de marcher beaucoup plus longtemps. Il est encore tout de même plus fatigable que les autres, mais rien à voir avec auparavant. Il est très heureux de pouvoir maintenant faire les aller-retour au stade avec sa classe (avant je l'y emmenais et allais le chercher en voiture) car son autre difficulté est d'arriver à se faire des copains. Or rien de tel que des trajets à pied pour ça !

Les copains : bien qu'apprécié par la plupart des élèves de sa classe, Antoine n'a pas de copains. Il ne sait pas engager une conversation et est plutôt isolé. Pourtant, à son anniversaire, chaque année tous ses invités viennent et tout le monde s'amuse bien, mais il n'est pratiquement pas invité. Beaucoup le connaissent depuis longtemps mais ça ne suffit pas. Tout de même, j'ai remarqué un garçon qui semblait beaucoup s'intéresser à lui. Aujourd'hui, j'ai donc téléphoné chez lui craignant qu'il soit parti en vacances. Et bien non. Lui aussi est tout seul en ce moment et s'ennuie. Super (pour nous) ! Je l'ai donc invité tout de suite et il est là. Au programme, jeux sur la Wii, qq paniers de basket et jeux de société. J'entends papoter et rigoler, ouf ! Il est prévu dimanche que nous l'emmenions dans un parc d'attraction gallo-romain bien connu en région parisienne. Ainsi on lui fera profiter du pass qui nous permet d'éviter de faire la queue à chaque attraction (faire la queue = difficile quand ça dure longtemps et que cela se répète plusieurs fois). 

Voilà, je pense n'avoir rien oublié. Ah si ! Une petite photo ! Antoine a maintenant 13,5 ans et a bien changé physiquement. Il a pris pas mal de cm et me dépasse largement ainsi que sa soeur. Le voici dans son costume de théâtre.

IMG_0422