Antoine a eu comme devoir en Français de raconter sa rentrée en 6e. Je vous copie son texte tel qu'il l'a écrit.

On était le soir de la veille de la rentrée. J'étais pressé d'être le lendemain, pressé d'être le grand jour, mais j'étais aussi un peu stressé. Evidemment, je devais me coucher tôt si je voulais être en forme. Même que je ne voulais surtout pas être en retard, donc du coup, j'ai mis (et c'est un peu rare que je le règle) mon réveil.

Le lendemain, c'était le grand jour, dès que j'étais réveillé, j'y étais enfin. J'ai pris mon petit déjeuner, comme d'habitude (on peut dire que j'ai été plus rapide pour le prendre). Et ensuite, je suis parti de chez moi, prêt à attaquer le collège.

J'arrivais devant la porte du collège, je suis entré, puis on a annoncé les classes. J'ai une bonne classe, mais j'ai quand même quelques copains qui ne sont pas dans ma classe. On a donné les emplois du temps, puis parlé un peu du règlement.

Arrive l'après-midi, un bon après-midi, car j'ai eu la chance de participer, avec toute les autres 6e, à un jeu de piste. Chacune des équipes devait trouver une balise spécifique et répondre à la question qui s'y trouve. Mon équipe est arrivée deuxième, c'est quand même bien. Puis je suis rentré chez moi, et j'étais encore pressé, pressé du début des cours.

J'avais un temps de repos, bien sûr (vendredi, samedi et dimanche).

Arrive enfin le lundi, je pars de chez moi, puis arrivé au collège, les cours commençaient enfin. On a commencé à travailler un peu. Mais je n'étais pas très content, car on commençait par la géométrie, je n'aime pas du tout ça. Ensuite, j'ai rencontré le professeur d'histoire/géographie, qui est très sympa et très drôle à certains moments. L'après-midi, juste anglais, car la première semaine était la semaine B, du coup, j'ai terminé à 14h30.

Le mardi arrive, puis le mercredi, et j'ai commencé à remarquer que les salles n'étaient pas toujours les mêmes. Sur la première semaine, je n'avais pas encore eu l'habitude du rythme du collège, mais c'est arrivé vite. Je devais de temps en temps vérifier mon emploi du temps, pour savoir les salles, et je n'aimais pas trop, car ça me faisait beaucoup de salles à retenir. Mais avoir plusieurs professeurs, je trouvais ça bien, car au lieu d'avoir une même personne devant nous toute l'année, on a six ou sept professeurs.

Autre chose que je n'aimais pas vraiment, c'était en anglais, le professeur nous donnait pratiquement une interro par jour, ce que je n'aimais pas trop (d'ailleurs, c'est la première à nous avoir donné des interros).

Mais il y avait quelque chose que je n'aimais pas du tout, c'était la permanence. Trop de bruit, on ne peut pas se concenter, et puis une heure, c'est quand même long ! Dès la première semaine, j'ai eu une heure de permanence, le jeudi, et le lendemain, pareil ! C'était notre professeur principal, qui est notre professeur de mathématiques qui était malade. Depuis, je passe les heures de permanence dans la salle de réunion, mais dès que le CDI sera enfin ouvert (la documentaliste n'est pas là), j'y irai.

Il n'y a pas que des choses que je n'aimais pas, il y a aussi de bonnes choses au collège, qui change de l'école primaire. En fait, ce que j'aimais beaucoup, c'était de finir plus tôt que d'habitude, ou de commencer plus tard. Ce qui est d'ailleurs arrivé le lundi suivant. J'ai pu aller en cours seulement à 11h.

C'est seulement après deux semaines que je connaissait tout mes professeurs (sachant que la professeur de musique était absente la première semaine, du coup, on avait terminé à 14h30).

Après plusieurs semaines, j'ai enfin le rythme du collège, et je trouve ça super bien, surtout que je suis délégué en suppléant.