Ce terme n'est pas de moi mais de Stéf, qui est la vice-présidente de l'association Satedi (http://www.satedi.org/).

Chaque personne possède un capital d'énergie journalier qui lui est particulier. Chez les personnes TED, ce capital est dépensé beaucoup plus rapidement que celui d'une personne ordinaire. Il est donc important de faire des économies tout au long de la journée afin de pouvoir la terminer dans de bonnes conditions. En effet, quand l'énergie a déjà été utilisée entièrement, l'auto-contrôle est beaucoup plus difficile, voire impossible, et c'est là que l'on verra apparaître des comportements inappropriés.

Un exemple :

Jeudi dernier au collège, Antoine a dépensé une bonne partie de son capital dans la matinée. Pour commencer, il a eu une séance de sport de 2h. Au programme : hand-ball. Si vous avez lu le passage sur les crises de panique (2), vous savez qu'Antoine a des difficultés à se contrôler pendant les jeux de ballons. Lors de cette séance il y est bien parvenu : il s'est énervé 2 fois, mais à chaque fois il s'est arrêté de jouer pour s'isoler et se calmer, ce qui lui a permis de retourner jouer ensuite. Cela lui a demandé une quantité importante de son capital.
Séance de sport = grosse dépense d'énergie
(dépense physique + auto-contrôle important)

Ensuite, un événement inattendu : l'absence du professeur de maths, donc 1h de permanence imprévue.
Changement de dernière minute = dépense d'énergie supplémentaire.

Puis découverte de la permanence, où il y a énormément de bruit et de mouvement. Antoine a pu rester dans la salle grâce aux bouchons d'oreille qu'il a toujours dans son cartable (http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Musicians_earplugs.jpg).
Stimulations sonore et visuelle importantes = dépense d'énergie
.

Résultat : Quelques gros mots au cours de Français qui suivait et il s'est endormi vers la fin du cours.

Il a tout de même pu continuer la suite de l'emploi du temps de l'après-midi car il rentre déjeuner à la maison, ce qui lui a permis de se reposer un peu. De plus, il n'avait plus qu'1h de cours, heureusement, car la fin de la journée a été assez difficile jusqu'au coucher.

Comment économiser ce capital ?

- En anticipant les événements : structuration du temps et de l'espace

- En évitant les stimulations sensorielles trop importantes : utilisation de bouchons d'oreille, installation de l'élève plutôt au 1er rang, près d'un mur sans trop d'affiches, réduction des bruits des chaises, etc.

- En adaptant les exigences : l'effort demandé doit être à la mesure de ce que l'enfant TED peut faire = adapter les exercices, le plus souvent en quantité, et lui donner les moyens de les réussir à l'aide d'exemples, de modèles

- Et surtout en acceptant la différence de l'enfant TED. Si l'enseignant de sport n'avait pas accepté qu'Antoine aille s'isoler et s'il l'avait réprimandé pour s'être énervé, c'est certain qu'il allait droit à un gros problème de comportement. Cet enseignant étant prévenu de la stratégie d'Antoine pour se contrôler, il l'a laissé faire et tout s'est bien passé. Si la séance s'était mal terminée à cause de l'incompréhension, Antoine aurait dépensé tout son capital et ne se serait plus contrôlé du tout pour le restant de la journée.